AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MEXIQUE : Femmes enlevées et assassinées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chaton
Déesse parmi les déesses
avatar

Nombre de messages : 10696
Age : 61
Date d'inscription : 22/05/2005

MessageSujet: MEXIQUE : Femmes enlevées et assassinées   Lun 19 Nov - 11:35

Depuis dix ans, à Ciudad Juárez et Chihuahua, des femmes sont enlevées et assassinées.

Dans beaucoup de cas, la brutalité manifeste avec laquelle ces femmes ont été tuées dépasse le simple homicide.
Nombre d'entre elles ont été enlevées, retenues prisonnières pendant plusieurs jours et soumises à des violences sexuelles avant de mourir, le plus souvent étranglées ou battues à mort.
La majorité de ces femmes appartiennent à des couches sociales défavorisées, beaucoup étant des ouvrières employées dans les usines de sous-traitance (les maquilas) où sont fabriqués à bas prix des produits destinés à l'exportation.

Les autorités n'ont pas jusqu'à présent mis en place les moyens suffisants pour empêcher les crimes en question, les élucider, et en punir les auteurs. 28 femmes au moins ont encore été assassinées en 2005 à Ciudad Juárez et à Chihuahua.


En août 2005, la secrétaire générale d’Amnesty International, Irène Kahn, s’est rendue au Mexique pour rencontrer les familles de femmes victimes de meurtres et d’enlèvements et exposer aux autorités étatiques et fédérales les recommandations de l’organisation.

En février 2006 Amnesty s’est félicitée, lors de la parution du dernier rapport du bureau du procureur fédéral spécial chargé d’enquêter sur les meurtres de femmes à Ciudad Juárez, que soit officiellement reconnue l’absence, de la part des autorités, de prévention et de sanctions contre ces crimes.

L'efficacité limitée du bureau du procureur fédéral spécial
Le bureau du procureur fédéral spécial a été mis en place en janvier 2004 pour coordonner les investigations locales et fédérales sous le contrôle du procureur général de la république (PGR). Pour autant son travail n’a eu qu’une efficacité limitée.

- Les affaires anciennes n’ont pas fait l’objet d’un réexamen judiciaire sérieux même pour les cas où des allégations de torture ont été formulées. On est donc en droit de penser que certaines des personnes emprisonnées pour ces crimes pourraient l’être à tort.
- Selon le PGR, seuls 24 cas de meurtres relevaient directement de la compétence fédérale. Cependant même pour ces quelques cas là, aucun progrès significatif n’a été constaté.
- Des 177 fonctionnaires soupçonnés de négligence ou d’omission lors des enquêtes, voire d’infraction pénale ou disciplinaire, aucun n’a été déféré à la justice. Bénéficiant ainsi d’une totale impunité, certains continuaient même à tenir un rôle important au sein du bureau du procureur. Aujourd’hui la prescription pour tous ces dossiers a conforté le sentiment d’impunité.
- Les mesures fédérales se s’appliquent toujours pas à la ville de Chihuahua : la procureure fédérale spéciale et le bureau du procureur général de la république ne se sont intéressés qu’aux dossiers relatifs à la ville de Ciudad Juárez.

Des progrès notables néanmoins
- La commission spéciale pour la prévention et l’éradication des violences contre les femmes à Ciudad Juárez continue de jouer un rôle important dans l’assistance économique et sociale aux familles de victimes. De plus, c’est la seule institution étatique à reconnaître que ces crimes sont liés au « genre » (c’est-à-dire liés à l’appartenance au sexe féminin) et que l’Etat porte la responsabilité de n’avoir rien fait pour les prévenir ou les punir.
- La présence d’une association argentine d’anthropologie médicolégale dont le travail consiste à identifier les corps des victimes, redonne confiance aux familles.
- Le nouveau gouvernement de l’Etat de Chihuahua montre une certaine volonté de combattre les violences contre les femmes et se montre plus compréhensif à l’égard des familles de victimes.
- L’action du bureau en charge des meurtres de Ciudad Juárez a été reconsidérée en février 2006 : elle concerne désormais les violences envers toutes les femmes mexicaines. Une nouvelle procureure fédérale spéciale a été nommée.


Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ellesaelles.canalblog.com
Misfit Cat
Déesse parmi les déesses
avatar

Nombre de messages : 13300
Date d'inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: MEXIQUE : Femmes enlevées et assassinées   Lun 19 Nov - 12:59

Si jamais vous avez l'occasion de voir cet excellent documentaire passé à Cineffable cette année, ne le manquez pas :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]





Juarez. The city where women are disposable

Documentaire. Canada/Mexique. 2007. Couleur. 72’. VO/ST. Distribution : Las perlas del mar films




Enquête sur le fémicide institutionalisé. Depuis 1993, plus de 450 femmes ont été torturées, violées et assassinées à Juárez, ville mexicaine frontalière des Etats-Unis. Ces meurtres en série n’ont jamais été élucidés. Familles de victimes et militant(e)s dénoncent la corruption des autorités et l’impunité dont jouissent ces crimes organisés et, d'une façon générale, la violence contre les femmes au Mexique.





Femmes courageuses ayant participé au documentaire. / Courageous Women who participated in the documentary.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Alex Flores & Lorena Paula Vassolo
Activiste éco-féministe originaire du Mexique, Alex Flores (à droite sur la photo) est une artiste graphiste et une réalisatrice indépendante. Professeur depuis 1988, elle travaille différentes matières : acrylique, bois, mosaïque et objets recyclables. En 2001, elle déménage à Toronto au Canada et crée en 2003 le collectif latino-américain Gatuna Film & Video, qui produit des films à thématique sociale ou culturelle. Alex Flores est également directrice artistique de Las Perlas del Mar Films et anime des formations en production cinématographique.




Lorena Paula Vassolo est une féministe et militante des Droits de l'Homme, indépendante. Elle est auteure, actrice et cinéaste. Née à Buenos Aires, Lorena a été elevée à Calgary après l'immigration de sa famille au Canada en 1982, au cours de la dernière dictature militaire. En 1991, Lorena est retournée en Argentine où elle a milité pour les Droits de l'Homme et a été impliquée dans le développement de la coopérative du Barrial Theatre et a travaillé dans de nombreuses pièces de théâtre indépendant et des courts métrages. Elle s'est portée volontaire pour l'organisation "Los Carasucias", dirigée par Monica Carranza, qui fournit de la nourriture et des biens de première nécessité à plus de 2500 pauvres ou familles à faible revenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezzone.over-blog.com/
 
MEXIQUE : Femmes enlevées et assassinées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gainsbourg à travers les femmes de sa vie
» Métiers de femmes
» Le pire cauchemar des femmes? Devenir chauve!
» Nom de la région au Mexique
» pétition pour soutenir les sages-femmes en colère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lez Only :: L'AGORA :: Féminisme-
Sauter vers: